Biographie

Au commencement fut le théâtre

Olivier naît en 1966 dans la magnifique ville de Saint-Germain-en-Laye dans les Yvelines. Cité culturelle et haut lieu de la musique du département, Olivier a pourtant connu ses premiers émois artistiques grâce à la classe de théâtre de son collège, où il développe sa première grande passion. Il participe assidûment aux cours de théâtre et pour une fois ne rechigne pas à apprendre des textes par cœur !

Puis la musique

Olivier ne s’y intéresse que bien plus tard lorsqu’il rencontre ses futurs acolytes sur les bancs du lycée. Et c’est d’abord dans un registre bien particulier qu’il se distingue grâce au groupe Tonton Emile. Mais c’est avec son second groupe De Chics Types !, qu’Olivier se lance définitivement dans la carrière musicale.

La carrière de mercenaire

Soutenu par des personnalités du monde du spectacle, il devient accompagnateur et arrangeur pour des humoristes en pleine ascension, et c’est ainsi, qu’Olivier va embrayer sur une toute nouvelle histoire, le début de sa carrière de mercenaire ! Dès lors, comment définir ses nouvelles activités? Bricolage, bruitages, moulinage . . . tout ceci pourrait convenir et « mercenaire » englobe le tout !

De la musique pour enfants à la réalisation de disques

Au début des années 90, Olivier débute une collaboration régulière avec Henri Dès. La sauce a tellement pris qu’elle dure toujours ! Olivier a également tissé des liens avec la société d’édition Bayard Presse, notamment pour les livres disques , Mes Premiers J’aime Lire .
Il contribue aussi parallèlement à la production de disques grâce à ses savoir-faire d’arrangeur et compositeur. Fort d’un grand éclectisme musical, il se permet le grand écart entre la chanson française décalée de Richard Gotainer, la world music de Wasis Diop en passant par des collaborations avec The Third Experience et Primitive Orchestra, des projets de musique electro-lounge.

La musique à l’image, projets audiovisuels et sound design

Toujours en quête de nouvelles expériences, Olivier se laisse tout naturellement porter vers la musique à l’image et le sound design depuis le début des années 90.
Et là encore, ce touche à tout se permet les projets les plus audacieux : superviser la musique de la série pour ados « Extrême Limite » (Productions Marathon), créer des musiques pour des documentaires animaliers, sociétaux et historiques (la série « Survivre », ou encore « Homo Sapiens »), des films d’animations et même des téléfilms, où il ose des œuvres sophistiquées mêlant musiques et bruitages.
Enfin, répondant à l’appel des nouvelles technologies de l’information, il développe des prestations de sound design pour des projets spéciaux tels que Les RoulMalins (Michelin), pour des programmes courts et courts-métrages, ou encore pour le secteur corporate avec le Joaillier Chaumet, la société Glenmorangie (le Whisky) ou Webraska, système de guidage GPS.

L’année 2008 : le grand défi ?

Mais alors, après avoir exploré de multiples domaines, quel nouveau défi Olivier pouvait-il se lancer ? Parce que le garçon n’est jamais à court d’idée et que de compositeur à chanteur, il n’y avait qu’un pas . . . Olivier a fait découvrir son album « Photo de vélo » le 7 novembre 2008.

L’international

C’est à travers la collaboration avec des Editeurs de librairies musicales, qu’Olivier développe désormais son répertoire dans le monde entier.
La musique produite voyage désormais autour de la planète quitte à parfois revenir en France par des chemins inattendus.
Et c’est en affirmant son rôle d’ Artiste-Producteur, que désormais Olivier propose sa collaboration aux projets.